par Joaquim de Carvalho | Retraite & Dépendance

Dépendance et assurance :

Laisser un commentaire

dépendanceEtat des lieux dans les autres pays de la zone euro de la Dépendance :

La dépendance des personnes âgées représente un nouveau défi pour les systèmes de protection sociale européens. Il est essentiellement dû à un gain de l’espérance de vie. Au début des années 2000, environ 2/3 des 27 États membres de l’UE ont une espérance de vie supérieure  à 75 ans pour les hommes à la naissance et à 80 ans pour les femmes. Elle ne cesse d’augmenter ! 

Les pays européens évoluent chacun à leurs rythme : l’Allemagne, l’Italie et la Grèce «vieilliraient» ainsi plus rapidement que la France ou l’Irlande. En 1960, les plus de 65 ans représentaient 34 millions de personnes en Europe, aujourd’hui ils seraient 70 millions d’individus.

Quels sont les différents modèles sociaux européens ?

Dans la conception bismarkienne:

la protection contre la dépendance et la protection sociale sont basée sur le travail et les cotisations sociales. On retrouve ce modèle en Allemagne, Autriche, Danemark, Belgique et en France. Dans ces pays, la dépendance est un nouveau risque mais  on constate que seulement l’Allemagne et les Pays-Bas ont mis en place des programmes collectifs conséquents. Chez nos voisins allemands, un «cinquième risque» est obligatoire, il est adossé à l’assurance-maladie. Le montant versé aux personnes âgées dépendantes est forfaitaire. Dans le cas où les frais dépassent le montant, le bénéficiaire assure le paiement de la différence. Si les ressources sont trop faibles ce sont les communes qui interviennent au titre de l’aide sociale.

Dans la conception beveridgienne (solidarité nationale):

L’Etat providence prend en charge la protection sociale sans aucun rapport avec l’emploi et le paritarisme. Elle est financée par l’impôt. Les pays concernés sont l’Angleterre, la Suède et l’Espagne. La protection contre la dépendance est le plus souvent sous la forme d’une extension du risque maladie. Par exemple en Angleterre, la dépendance est surtout traitée via les hôpitaux publics, sinon avec des systèmes privés mais la logique est plus individuelle que collective.

L’Europe du Nord :

Elle est globalement plus généreuse en accord avec sa tradition sociale. L’Etat a mis en place des institutions pour recevoir les personnes âgées tout en développant des dispositifs d’aide à domicile.

L’Europe du Sud :

La prise en charge de la dépendance était faite par les familles. En Italie les solutions sont sinueuses et les intervenants nombreux (ordres religieux, les assurances privée…).

Il y a bien sûr les traditions mais le principal point reste le financement. En période de crise il est difficile d’envisager des hausses de cotisations ou d’impôts pour financer une assurance. Quels seront les pistes de réflexions les plus pertinentes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Patrimoine Gay

Pourquoi Gaypatrimoine ?

Je suis Gay et Conseiller en gestion de Patrimoine depuis plus de 10 ans.

Je sais qu’il n’est pas aisé de parler librement de projet d’investissement lorsque l’on est gay et que l’on désire le faire avec son partenaire du même sexe.

C’est pourquoi j’ai décidé de créer Gaypatrimoine pour que vous n'ayez plus cette appréhension et cette crainte du jugement.

Gaypatrimoine un site pour nous.
Twitter Google Plus